Ahmed LARDJA – Salarié et responsable chez AVS

Je m’appelle Ahmed Lardja, je travaille depuis 4 ans au sein de l’association AVS. Je suis responsable de la région Nord qui s’étend de Paris jusqu’en Angleterre.

Actuellement, je suis responsable de plusieurs sites de production :
• un site sur Meaux (77)
• un abattoir à Sarcelles (95) c’est un abattoir musulman Atlas Négoce, il ne fait que du AVS.

• un abattoir à Feignies (59), dans le nord tout près de Maubeuge, c’est un site qui appartient au groupe Bigard.
• trois sites en Belgique : un abattoir de bœuf et deux abattoirs de veau
• un abattoir en Angleterre, c’est un abattoir d’agneau.

J’ai connu AVS via le bouche à oreille, je connaissais des personnes qui travaillaient déjà dans la structure, et qui m’ont décrit la rigueur d’AVS. J’ai alors postulé.

Dans un pays comme la France, l’abattage rituel est remis en cause. Le musulman, soucieux de manger halal est toujours à la recherche du sérieux. Et, là on pense tout de suite à AVS.

Avant d’être responsable, j’étais contrôleur en boucherie, restaurant, CEV et abattoir ; Cela m’a permis de connaitre le travail sur le terrain et de prendre conscience de la difficulté de contrôler le halal.

Précepte AVS :
AVS n’est pas propriétaire d’un abattoir cela fait partie des préceptes de notre cahier des charges. Nous ne mélangeons pas le commerce et la certification car on ne veut pas prendre parti avec un partenaire par rapport à un autre.

Le personnel n’a pas le droit d’accepter de cadeau de la part d’un partenaire.
Nous insistons beaucoup sur la notion de témoignage, le contrôleur n’a pas le droit de se séparer ou de laisser son matériel d’authentification autre qu’un salarié AVS même si celui–ci est musulman. Cela faisant partie du cahier des charges, c’est un principe et là-dessus on ne déroge jamais.

Nous ne certifions que ce que nous voyons. Nous ne voulons pas mentir à nos consommateurs.

Projet halal :
Nous continuons de nous battre pour le halal et de l’abattage rituel en France car il y a beaucoup de pressions dans ce domaine-là.

Nous voulons un développement du vrai halal avec des hommes qui sont là, pour témoigner d’un vrai abatage rituel, malheureusement nous assistons aujourd’hui, à des certificateurs du halal qui fournissent un packaging d’authentification à leurs partenaires sans avoir la certitude que c’est halal.

La défense du halal passe aussi par la lutte de certains projets de lois qui semblent nuire à notre communauté, en effet, certaines associations pour la protection des animaux veulent mettre en place l’électronarcose obligatoire avant la saignée. Ce qui est une atteinte à l’abattage rituel.

En ce moment, nous sommes présents dans plusieurs pays en Europe, mais aussi en Afrique du Nord précisément à Marrakech avec l’industriel Agro Food qui fabrique des petits pots pour bébés. Nous sommes fières d’authentifier cette gamme, car ce n’est pas encore un produit répandus en Europe et, puis cela facilite les femmes qui sont actives dans notre société et n’ont pas souvent le temps de préparer à manger, dès leurs plus jeunes âges, les bébés mangeront plus facilement halal.

Conseil pour le consommateur :
Le conseil que je donnerai aux consommateurs, il serait d’ordre religieux, aujourd’hui il ne faut pas être naïf, on sait que le faux halal existe et il est conséquent dans la grande distribution ou dans les fast Food. Rappelez-vous du reportage censuré de M6, regardez ce qu’en pense les médias, alors imaginez-vous les certificateurs du halal. Si on se penche un peu sur la viande dit halal, nous serons très surpris.

Aujourd’hui, le marché du halal est tellement fructueux qu’il faut se méfier d’une étiquette halal apposer sur le packaging, il faut faire sa petite recherche sur le certification en question.
Le consommateur est dans son droit s’il désir appeler les centres de certification pour leur poser des questions par exemple :
Ou travaillent-ils ? Avec qu’elles partenaires travaillent-ils ?

Combien sont-ils dans les abattoirs ?
Je peux vous assurer que dans leurs réponses que le concept du halal n’est pas toujours respecté.
Avec l’aide de Dieu, nous avons mis la barre haute en termes de traçabilité pour éviter d’être faillible concernant notre traçabilité.

Je suis content de travailler chez AVS, car ils sont en adéquation avec la Sunna.
J’espère qu’avec notre prestation de service, nous aurons un salaire qui sera palpable dans l’au-delà Inch’Allah. Le jour des comptes.